1. Effacer
  2. Géolocalisation Effacer
Le Mag

Aides pour le retour à l’emploi : bienvenue à la prime d’activité !

Les aides aux travailleurs pauvres s'avèrent si complexes qu'elles peuvent en décourager certains. Le gouvernement souhaite clarifier celles-ci en lançant la prime d'activité.

La prime d’activité s’adresse à la fois aux bénéficiaires de la prime pour l’emploi (PPE) et à ceux qui sont éligibles au RSA Activité. Elle a pour mission de remplacer ces deux dispositifs dès début 2016. Son objectif est double :

  • Encourager les bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active d’accepter un emploi et de retourner ainsi vers un travail
  • Soutenir le pouvoir d’achat des travailleurs les plus pauvres pour leur offrir un niveau de vie plus décent

Son calcul – complexe – prend en compte différents critères, comme les revenus individuels du bénéficiaires, mais aussi le nombre d’enfants à sa charge ou son statut marital. Ce système ne devrait pas pénaliser les familles monoparentales, dont le nombre est en croissance (de nombreuses études ont souligné le statut souvent précaire des mères célibataires).

La nouvelle prime d’activité devrait être plus avantageuse que les deux systèmes en cohabitation actuellement, notamment pour ceux qui gagnent plus de 0,5 SMIC. Les bénéficiaires devraient donc être incités à « travailler plus pour gagner plus ». Ceux qui gagnent moins d’un demi-SMIC toucheront des aides inférieures à celles obtenues avec le RSA Activité, ceux gagnant un demi-SMIC ou guère plus devraient maintenir leurs revenus, et ceux gagnant entre 0,8 et 1 SMIC verront leurs ressources augmenter.

Autre nouveauté : les jeunes, dès 18 ans, bénéficieront de la prime d’activité, quand le RSA Activité ne concernait que les travailleurs de 25 ans et plus

Les dernières modalités de ce dispositif sont encore à l’étude. Nous ne manquerons pas d’y revenir prochainement !