1. Effacer
  2. Géolocalisation Effacer
Le Mag

Emploi à domicile, aucune évolution légale favorable. SeFaireAider défend l’entrepreneuriat

Les Etats généraux de l'emploi à domicile se sont tenus le 8 décembre dernier. L'occasion pour les représentants de ce secteur d'activité de faire passer leur message d'inquiétude quant au recul des heures déclarées et d'insister auprès du gouvernement pour l'universalité des aides sociales et la stabilité de la fiscalité. Partie prenante de ces Etats Généraux, SeFaireAider.com a exposé son engagement pour la professionnalisation du secteur. Retrouvez l'interview de Pascal Queslin, président de SeFaireAider.com.

';

L'avenir des services à la personne passera par la professionnalisation des intervenants

Dans la foulée du salon des services à la personne, la Fédération des particuliers employeurs organisait les Etats généraux de l’emploi à domicile. Cette manifestation s’est tenue le 8 décembre au Conseil économique, social et environnemental, sous le Haut Patronage du Président de la République. SeFaireAider.com était partenaire et partie prenante de ces Etats généraux.

2 millions de salariés, mais un secteur d’activité mal mené

A l’occasion de cette manifestation, la FEPEM a mis en avant le poids économique de l’emploi entre particuliers. Elle a notamment plaidé pour qu’une loi soit élaborée dans le courant de l’année prochaine, qui reconnaisse la singularité de ce secteur d’activité qui compte 3,6 millions d’employeurs et 2 millions de salariés pour une masse salariale de 12,2 milliards d’euros et 3 milliards d’euros de cotisations encaissées.

Et le secteur ne cesse de se développer. Selon les projections de la Dares et de France Stratégie, d’ici 2022, il offrirait pas moins de 322 000 postes à pourvoir dont 159 000 nouveaux emplois. Toutefois, au cours des Etats Généraux, la FEPEM a exprimé son inquiétude. Celle-ci concerne notamment l’instabilité fiscale générée par les atermoiements des gouvernements successifs. Elles ont eu pour effet négatif une baisse du nombre d’heures déclarées, estimé à 20 millions d’heures pour l’année 2013 et l’emploi à domicile continue de reculer.

Face à ce constat, les mesures proposées par l’Etat sont loin de satisfaire la FEPEM. En effet, comme relayé dans un précédent article, le gouvernement a adopté le doublement de l’abattement de cotisations sociales de 0,75 € par heure travaillée à 1,5 €, mais uniquement pour la garde des enfants de 6 à 13 ans. La FEPEM avait porté ce projet, mais dans le cadre d’un dispositif généralisé à tous les services. Elle n’a pas été entendue, le gouvernement ayant évoqué l’argument du contexte budgétaire difficile.

Des salariés en situation de précarité, un besoin de professionnalisation soutenu par SeFaireAider

Présent aux Etats Généraux de l’emploi à domicile, le Ministre du Travail, monsieur François Rebsamen a évoqué la nécessité « d’agir sur deux leviers à la fois : rendre la demande solvable, et professionnaliser l’offre par la formation et la qualité du travail. » Dans l’interview réalisée à l’occasion des Etats Généraux, Pascal Queslin, Président de SeFaireAider revient lui aussi sur la nécessité de professionnaliser le secteur, notamment par l’entrepreneuriat. Retrouvez l’intégralité de cette vidéo.