1. Effacer
  2. Géolocalisation Effacer
Le Mag

Maternité : Choisir le prénom de son futur enfant

Charlotte, c’est le prénom du second bébé royal né le 2 mai. Tradition oblige, Kate Middleton et le prince William ont attendu deux jours pour le dévoiler. Vous attendez vous aussi un prince, une princesse ou un petit crapaud et vous êtes en pleine recherche ? Pour vous guider dans ce choix crucial, voici quelques conseils.

D’un commun accord

Sauf cas exceptionnels, attendre un enfant est le fruit d’un amour entre deux personnes. Le choix du prénom est quelque chose qui se réfléchit donc à deux. Il ne faut en aucun cas que ce soit une source de conflit dans le couple. Les désaccords sont évidemment possibles et arrivent souvent.

Chacun a ses idées et ses envies mais il faut trouver un terrain d’entente. Si malgré les discussions et les négociations vous n’arrivez pas à vous mettre d’accord pendant la grossesse, sachez qu’à la naissance le prénom peut s’imposer naturellement à la vue de l’enfant !

Un avis extérieur à modérer

Il est possible que votre entourage s’en mêle. Les membres de votre famille ou vos amis donneront leur avis sans que vous ne leur demandiez. Gardez du recul car la décision risque d’être encore plus difficile.

Vous avez besoin d’en parler car vous vous sentez perdu ? Confiez-vous à une ou deux personnes avec lesquelles vous vous sentez en confiance. Ils pourront vous conseiller car ils vous connaissent et savent comment aborder le sujet.

Original mais pas trop

Pour trouver de l’inspiration, appuyez-vous sur des bases comme l’origine étymologique ou encore le prénom d’un membre de votre famille. Les tendances du moment peuvent également vous aider. Certains prénoms restent originaux et se démarquent. Il est possible de varier les terminaisons en ajoutant un « a » ou un « o » par exemple.

Si vous recherchez quelque chose de vraiment original, ayez en tête que le prénom ne doit pas :

  • être difficile à retenir
  • être difficile à comprendre
  • provoquer de moqueries

Des détails importants

Il se peut que le prénom choisi soit très joli mais que ses variantes le désavantagent. Il faut donc vérifier :

  • la consonance en l’associant au nom de famille
  • les surnoms et diminutifs possibles
  • les initiales

Ces petits détails semblent futiles mais ils éviteront les mauvaises blagues déstabilisantes pour l’enfant.

Si vous ne trouvez vraiment pas, vous pouvez toujours confier cette tâche à une super assistante maternelle qui s’occupera de lui une fois qu’il sera là !

 

Et si vous séchez vraiment, voici quelques ressources utiles :