1. Effacer
  2. Géolocalisation Effacer
Le Mag

Paiement en espèces : ce que vous devez savoir

La monnaie fiduciaire a longtemps été au cœur des échanges économiques. Aujourd'hui supplantés par les chèques et les cartes bancaires, les pièces et les billets voient leur utilisation de plus en plus encadrée. Se Faire Aider fait le point pour vous !

L’utilisation des espèces est ainsi de plus en plus sévèrement encadré par la législation. Depuis le 1er septembre 2015, les acheteurs domiciliés en France devront trouver d’autres moyens de paiement pour tout achat supérieur à 1000 €. Les étrangers en vacances pourront eux réaliser des achats et les payer en espèces pour peu qu’ils ne dépassent pas les 10 000 €.

Ces évolutions s’expliquent par la volonté de lutter plus efficacement contre le terrorisme… et la fraude fiscale ! Les touristes en vacances dans notre pays doivent quant à eux conserver une marge suffisante pour ne pas être freinés dans leurs frénésies d’achats et l’utilisation de leurs devises toujours bienvenues.

Sachez aussi que les commerçants disposent de certains droits et devoirs concernant les paiements en espèce. Ils peuvent ainsi exiger que vous fassiez l’appoint, refuser plus de 50 pièces de monnaie, ou vous demander de montrer un papier d’identité s’ils soupçonnent la présence d’un faux billet. Si vous respectez ces conditions et qu’ils refusent le paiement en espèces, et hormis le cas d’un soupçon de fausse monnaie, ils seront passibles d’une amende de 150€ en cas de refus de vos billets ou pièces.