1. Effacer
  2. Géolocalisation Effacer
Le Mag

Les réparations à la charge du locataire

Lorsque l’état des lieux de sortie est effectué, il est possible que des réparations soient à prévoir. Si certaines charges ne peuvent pas être à la charge du locataire, d’autres le sont. Il est donc primordial de les faire réparer avant que le propriétaire n’impose ses devis.

Les réparations à la charge du propriétaire

Certaines tâches sont obligatoirement à la charge du propriétaire. En voici la liste :

– Les réparations qui étaient prévues avant l’entrée du locataire dans les lieux. Dans certains cas, si le locataire en prend une partie à sa charge, une réduction temporaire sur son loyer peut être appliquée.

– Les réparations liées à des dégâts impliqués par une force majeure. C’est le cas d’une catastrophe naturelle par exemple.

– Les réparations dues à l’usure normale. Comme par exemple, une moquette défraîchie. Le propriétaire ne peut pas exiger au locataire de la changer, il peut cependant lui demander son nettoyage.

Les réparations à la charge du locataire

Le locataire a à sa charge tout un tas de réparations à effectuer qu’elles soient d’entretien ou courantes.

A l’intérieur de son logement, le locataire doit s’occuper de tout ce qui est relatif au chauffage : petites réparations et remplacements. Au niveau des radiateurs, ce sont les remplacements des joints, des robinets et des purgeurs qui sont concernés. Enfin, il doit effectuer, si besoin, la vidange de la fosse septique.

En ce qui concerne les plafonds, les murs et les cloisons, le locataire doit effectuer les travaux de peinture et de tapisserie. Cependant, si les réparations sont dues à des dommages causés par des installations, la vétusté ou l’humidité, il n’est pas concerné.

Pour le sol, s’il est fait de parquet, l’encaustiquage et l’entretien de vitrification sont compris dans les réparations à la charge du locataire. Si des tâches ou des trous sont visibles, quelques lames peuvent être remplacées. Si c’est un autre revêtement comme de la moquette, l’entretien courant est assuré par le locataire. Il peut être dans l’obligation de remplacer le revêtement si les détériorations sont importantes.

Electricité : les interrupteurs, les prises de courant et les fusibles sont à remplacer. Tout comme les ampoules ou les tubes lumineux. Si les réparations concernent les appareils électroménagers, elles doivent correspondre à un entretien courant.

Plomberie : le dégorgement des canalisations d’eau sont à la charge de la personne vivant dans le logement. La robinetterie doit être couramment entretenue et les petites pièces, comme les joints, les écrous, doivent être remplacées si elles sont détériorées. Les robinets des canalisations de gaz sont à entretenir, tout comme les robinets, les siphons et l’ouverture d’aération. Les appareils sanitaires sont à dépourvoir de calcaire et de petites réparations peuvent être appliquées.

Cette liste n’est pas exhaustive mais vous pouvez tout de même y voir plus clair. Pour tout ce qui concerne l’entretien d’usage, vous pouvez vous faire aider par un professionnel près de chez vous.