1. Effacer
  2. Géolocalisation Effacer
Le Mag

Sylvie Ramier, ostéopathe animalière : « j’ai toujours été proche des animaux »

Sylvie Ramier soigne les maux des poissons rouges dans son cabinet. Ostéopathe animalier de formation, elle s’est prise d’amour pour ces petites bêtes aquatiques. Elle dévoile sa profession hors du commun aux utilisateurs de SeFaireAider.com.

Comment vous est venue l’envie de faire ce métier ?

J’ai toujours été proche des animaux depuis mon enfance. Ma grand-mère avait un grand jardin dans lequel vivaient de nombreuses espèces animales. J’adorais m’occuper des bestioles, pour la plupart sauvages. Je les nourrissais, jouais avec eux et je les soignais. J’ai d’abord voulu être vétérinaire mais, pour des raisons personnelles, mon choix s’est porté sur l’ostéopathie animale.

Et vous avez une spécificité particulière, pouvez-vous nous en parler ?

Je suis spécialisée dans les soins pour poissons rouges. Nous ne sommes pas beaucoup à exercer cette pratique. Elle vient de Chine, où les poissons rouges sont sacrés depuis de nombreux siècles. Ils ont toujours été choyés et respectés.

Ce n’est pas trop difficile de soigner des poissons rouges ?

Il faut beaucoup d’attention et d’observation pour comprendre ce qu’il ne va pas. Ils ne peuvent pas s’exprimer, même corporellement c’est compliqué. Mais il y a des signes qui ne trompent pas et qui sont de plus en plus faciles à déceler.

Avez-vous une anecdote à nous raconter à propos de votre profession ?

Mes interventions sur les poissons rouges sont souvent de même nature : une nageoire bloquée ou une branchie encombrée. Mais une fois, une patiente m’a apporté son animal qui semblait triste et mal en point. Je voyais que son ventre était gonflé et qu’il avait du mal à respirer. J’ai demandé à la personne si elle avait changé quelque chose dans les habitudes alimentaires du poisson. Elle a fini par m’avouer qu’elle lui avait donné le reste de rizotto de la veille…

Que conseillerez-vous à une personne qui souhaiterait faire ce métier ?

C’est énormément de travail. Il faut savoir décrypter le mal-être du poisson. Ensuite, la manipulation de l’animal est très minutieuse. C’est un être très fragile et sensible qui peut très vite être blessé. De plus, les soins sur poissons rouges ne sont pas très fréquents. Mieux vaut étendre sa profession à des animaux plus communs comme les chiens ou les chevaux.

SeFaireAider.com souhaite une bonne continuation à Sylvie Ramier dans son activité insolite. Si votre poisson rouge ne tourne pas rond, vous pouvez le lui confier sereinement !